Comment prendre les mesures pour mon escalier

Pour confectionner votre escalier, vous avez la possibilité de recourir directement à un professionnel ou d’effectuer les travaux vous-même. Si vous choisissez cette dernière option, il vous faut donc prendre les mesures de l’escalier à fabriquer. Cela vous permet d’avoir un escalier droit tournant/quart tournant bien confectionné.

Ce qu’il vous faut savoir

Prendre les mesures escalierVous devez avant tout tenir compte de la hauteur de l’escalier : à ne pas confondre avec la hauteur des marches. La hauteur de l’escalier est l’équivalente de la hauteur entre le premier étage et le second ; ou carrément entre le rez-de-chaussée et  le premier niveau (étage).

Que ce soient des escaliers droits ou d’autres types d’escaliers, il faudra considérer dans vos mesures le matériel de couverture du sol (s’il y en a) ; c’est-à-dire des éventuels parquets, tapis ou moquettes. S’il n’y en a pas, alors vous pourrez directement considérer la mesure brute prise. Il faut souligner que la hauteur de l’escalier prend en compte l’épaisseur de la dalle ; contrairement à la hauteur sous plafond qu’on obtient en soustrayant l’épaisseur de la dalle de la hauteur d’escalier.

En ce qui relève de la mesure des marches, elle correspond donc à la hauteur qui se situe entre une marche supérieure α et une marche inférieure β suivant directement la précédente. Ainsi, pour une hauteur d’escalier droit de 290 à 300 cm, il est recommandé que la hauteur de la marche se situe dans une marge de 15 à 22 cm. L’idéal est donc une moyenne de cet intervalle ; soit 17 ou 18 cm. Alors, le nombre d’escaliers équivaudra au rapport entre la hauteur de l’escalier et la hauteur d’une marche. Ici, on obtient donc 17 marches environs.

Dans ce cas, le giron devrait mesurer 26 ou 27 cm. Quant à l’angle (inclinaison entre le dos de l’escalier et le sol), il peut ici varier entre 30 et 35 degrés.

La longueur totale d’escaliers ici recommandée est de 460 à 470 cm. Elle correspond en quelque sorte (à quelques centimètres près) à la somme des girons d’un escalier droit. Blondel, un célèbre architecte du XVIIe siècle recommande que deux fois la mesure d’une hauteur de marche, ajoutée à la mesure d’un giron, donne un total de soixante-trois centimètres. Soit : (2 × h) + g = 63 cm. C’est donc habituellement autour de cette loi que gravitent toutes les autres depuis l’époque jusqu’à nos jours.

N’oubliez pas la trémie

Escalier droitLa trémie désigne l’espace qu’il faut prévoir juste à l’entrée de l’accès du niveau supérieur.  C’est donc à la trémie que sera fixé le haut de votre escalier droit afin de favoriser un fluide accès à l’étage d’en haut.

Ses dimensions vont cependant dépendre du fait qu’il s’agisse d’un escalier droit, d’un escalier en spirale ou  d’un escalier un quart tournant. A considérer les mesures précédentes dans ce cas,   la trémie devrait mesurer 400 à 420 cm.

 Il est à retenir que la longueur est celle allant du début du premier pas de foulée (en haut) au début de l’avant-dernier pas de foulée en bas (mesure à prendre de façon horizontale et non oblique).

Les professionnels du métier

Vous avez sans doute remarqué que tout ce processus de prise de mesures d’un escalier droit n’est pas aisé. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de faire appel à des professionnels du métier. Ainsi, vous aurez un escalier confortable conçu dans les règles de l’art.

Il est certes utile de s’informer pour s’y connaitre dans le domaine. Mais pour un résultat impeccable et qui satisfait vos attentes, il est recommandé d’avoir recours à une entreprise experte dans les travaux de bâtiment.